mercredi 23 septembre 2009

Art et GPS

.
Voilà une nouvelle façon d'apprivoiser la ville, et d'en garder une trace, un témoignage... plutôt rigolo....
...
Cet engouement a été popularisé par un certain Tomasz Berezinski, jeune Polonais vivant à Brooklyn, qui poste régulièrement ses curieux parcours sur un site américain de partage d'itinéraires.

Muni de son GPS portable, il utilise les déplacements de son corps dans la ville comme le tracé d'un crayon sur une feuille: chacun de ses parcours forme un motif à l'échelle d'un quartier, tenant compte des contraintes inhérentes aux axes formés par les rues, le bâti, les espaces libres... Voilà l'origine de cette tête de chien se superposant aux rues de New-York.

Jeremy Woods, jeune artiste londonien, pousse le concept encore plus loin. Il utilise cette technique depuis de nombreuses années déjà pour créer ses oeuvres, formes abstraites dans l'espace, aléatoires sinueuses ou volutes parfaitement chorégraphiées.


Voir l'article très complet du New-York Times, juste , sur lequel je me suis basée...

8 commentaires:

Amylee a dit…

J'ai toujours pensé que les personnes qui faisaient du footing le long des rues avaient un but à atteindre, sinon y'a rien de plus ch"..BIP.." que le footing !
Maintenant tout s'explique, il ont un schéma en tête... Je comprends mieux !

Anbleizdu a dit…

C'est amusant ca comme concept !!!

ci et là a dit…

Etonnante idée ! Heu, pour moi non plus, le footing c'est pas gagné…!

Dom a dit…

39 miles!!! ça fait tout de même un bon footing... Presque 63 Km. J'espère qu'il ne fait pas le parcours en une seule fois mais le concept est intéressant.

ASTRIDM a dit…

rhoooo ! j'adore ! j'adore ! j'adore !
vraiment merci pour cette découverte ! c'est génial ! purement génial !

Eve a dit…

Sympa comme idee... mais dis donc il est costaud le monsieur s'il fait cette longueur en un seul footing :)

Chouf a dit…

heu... ça compte.... en vélo?

Pascal a dit…

Le résultat sur le site de Jeremy Woods est impressionnant. Et lui, il ne fait même pas l'effort de courir, car, d'après ce que j'ai compris, il confie parfois le GPS... à son chien !
Tu vois Lili, même pas la peine de faire un footing !